Kinshasa : Le rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population révèle un taux élevé des grossesses indésirables en RDC

Mardi 12 avril 2022, le Représentant adjoint du Fonds des Nations unies pour la Population (UNFPA) en République Démocratique du Congo, Victor Rakoto, a publié les résultats d’un rapport intitulé : « Comprendre l’imperceptible : agir pour résoudre la crise oubliée des grossesses non intentionnelles ».

Selon le bureau de l’UNFPA, environ 50% de grossesses sont indésirables, soit 121 millions de grossesses par année dans le monde. Le même rapport indique que 60% des grossesses aboutissent à un avortement et 45% de ces avortements sont non médicalisés.

En RDC, ce rapport de l’UNFPA, Docteur Eugène Kongnuy révèle qu’il y a un taux élevé des grossesses indésirables à cause de deux éléments.

« Première chose, c’est l’égalité du genre. Une grossesse non désirée, c’est d’abord une discrimination, soit la femme a été violée, soit elle l’a eu contre sa volonté. C’est d’abord un problème de discrimination. Si on arrive à éliminer et assurer l’égalité du genre et la non-discrimination contre les femmes, on va contribuer à atténuer les grossesses non désirées », a-t-il dit.

Et d’ajouter :

« Deuxième chose, c’est d’avoir une gamme complète de planification familiale et méthodes contraceptives disponibles à toutes les femmes et filles. Et aussi les soins de santé de reproduction de qualité disponibles à tout le monde », a conclu Eugène Kongnuy.

Le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), créé en 1967, est la plus grande source des fonds de développement international pour la population, spécialisée dans la planification familiale et la santé de la mère et de l’enfant.

Cet organisme travaille avec des gouvernements et des ONG dans plus de 140 pays. Il appuie des activités diverses, notamment en faveur du droit à la santé et pour l’égalité des chances, qui donnent de l’aide aux femmes, hommes et jeunes à travers les 5 continents.

Equipe de rédaction ECHOCONGO.NET

[everwpvisitcounter]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *