Agression rwandaise en RDC : Francine Muyumba demande aux sénateurs de suspendre l’adoption du projet de loi autorisant la RDC à ratifier la charte de l’EAC

Lors de la plénière du vendredi 17 juin 2022 au sénat congolais, Francine Muyumba a demandé au Vice-premier Ministre et Ministre des Affaires Etrangères, Christophe Lutundula, de surseoir le projet de loi autorisant la ratification du traité de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC).

D’après cette sénatrice proche du Front Commun pour le Congo (FCC), il n’est pas le moment de ratifier ce projet de loi du fait que l’un des pays membres, le Rwanda, soutenu par un autre pays membre, l’Ouganda, agressent la République Démocratique du Congo (RDC).

« Mr le vice-premier ministre, en ce moment, une partie de notre territoire est occupée par l’un des pays membres de la Communauté de l’Afrique de l’Est, soutenu par un autre pays toujours membre de cette Communauté. Vous pensez réellement que c’est le moment pour la RDC, pour le Parlement congolais de ratifier ce projet de loi. Quel message que le Parlement congolais va envoyer à ces millions de congolais qui sont entrain de suivre en ce moment ? », s’est-elle exprimée.

Et de poursuivre :

« J’interviens également pour demander la suspension de la ratification de ce projet de loi, en attendant le retrait pire et simple des pays qui nous agressent, qui sont membres de cette communauté, sous le silence absolu de ladite Communauté, également complice », a martelé Madame Muyumba.

Par ailleurs, Francine Muyumba interpelle la conscience collective de ses collègues sénateurs qui doivent être honnêtes envers eux-mêmes, et honnêtes envers les citoyens congolais qu’ils  représentent au Parlement.

« Nous ne refusons pas la ratification, mais nous devons d’abord suspendre ça, en attendant et voir comment ils vont se retirer de notre territoire pour essayer de voir, peut-être négocier plus tard », a conclu la sénatrice Francine Muyumba devant Christophe Lutundula.

En outre, Madame Muyumba rappelle que que la RDC est avec ces deux pays dans la CIRGL, à l’Union Africaine et aux Nations Unies : « Combien de fois nous les avons opposé le texte à l’UA, à l’ONU et ailleurs? Sortons dans la naïveté et rendons-nous fort au niveau interne, il faut renforcer notre armée », a-t-elle posté sur son compte Twitter.

Rappelons que c’est en date du 29 mars 2022 que la République Démocratique du Congo avait officiellement signé son entrée à la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC/CAE).

Equipe de rédaction

328 Views

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *