Nord-Kivu : Arrestation de 2 militaires rwandais par la population à Biruma

Deux militaires rwandais ont été appréhendés par la population à Biruma, en territoire de Rutshuru, à plus de 20 kilomètres de la frontière entre la RDC et le Rwanda, samedi 28 mai dernier.

Il s’agit notamment du Caporal NkundaBangezi Elysée portant sur lui une arme AK 36 ainsi que trois cartes d’identités distinctives, et de son complice Minuare Gadi en possession d’une lance-roquette RPG7, sans carte d’identité.

D’après les informations recueillies par les autorités militaires congolaises, c’est en date du mercredi 25 Mai 2022 qu’ils se sont infiltrés sur le sol congolais à Rumangabo, à plus de 20 kilomètres du territoire rwandais, avec pour mission spécifique d’attaquer Rumangabo en RDC.

« Les autorités rwandaises nous ont dit que, la semaine passée, les bombes en provenance du Congo ont détruit des habitations et tué des personnes au Rwanda. Nos Chefs nous ont alors confié la mission d’attaquer Rumangabo en RDC. Nous appartenons au 115ème Bataillon commandé par le Major Kapira. Nous avons été arrêtés, non pas au Rwanda, mais sur le sol congolais par la population et la Police. Nous sommes entrés au Congo depuis mercredi le 25 mai 2022. Il faut quatre heures pour quitter le lieu de notre arrestation pour atteindre la frontière rwandaise. Depuis notre arrestation, nous sommes bien traités par les FARDC », a déclaré l’un des deux militaires rwandais, le Caporal NkundaBangezi.

De ce témoignage, les FARDC félicitent la population du Nord-Kivu pour son courage, son patriotisme sans égal, sa détermination à barrer la route aux ennemis de la paix et son soutien inconditionnel, tout en lui demandant de veiller, de rester en alerte, d’être vigilante.

Les FARDC, par le canal du porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu, le général Brigade Sylvain Ekenge Bomusa, martèlent que la RDC est effectivement agressée par le Rwanda. Avec ces preuves d’arrestation de ses deux sujets, personne ne peut plus en douter. Il indique à cet effet que tous les dires des officiers rwandais à Kigali que des faux fuyants pour distraire l’opinion.

Equipe de rédaction

533 Views

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *