Forum de la réconciliation des Katangais : Voici les recommandations formulées par les participants à ces assises

Ouvert mardi le 17 mai dernier, le forum sur l’unité et la réconciliation des Katangais s’est clôturé le dimanche 22 mai 2022 à Lubumbashi, Chef-lieu de la province du Haut-Katanga. Cette clôture a été sanctionnée par une réconciliation historique de deux grands Leaders katangais, à savoir l’ancien Président de la République Joseph Kabila et l’ex-gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi.

La lecture du compte rendu de ce forum a été faite lu par le Père Jean Nyembo au cours de la Messe de clôture dudit Forum, dite par Monseigneur Fulgence Muteba, Archevêque métropolitain de Lubumbashi, à la Cathédrale Saints Pierre et Paul de Lubumbashi.

Voici les recommandations des participants :

Aux filles et fils du Katanga de :

– Préserver l’unité du Katanga et de résister contre toute menace à l’identité katangaise d’où qu’elle vienne ;

– garantir la maîtrise de l’espace politique socio-économique culturel du Katanga par les Katangais ;

– Respecter les valeurs culturelles du Katanga ;

– Conjuguer des efforts pour défendre un leadership katangais fort dans tous les domaines, au plan politique, national, local et international ;

– Protéger la langue Swahili dans le support de communication ;

– Surmonter la division car l’heure est au rassemblement de tous, socle de la réconciliation ;

– Faire barrage au pillage systématique des minerais bruts sous le regard complice des autorités établies.

Aux dirigeants des provinces de l’espace Grand-Katanga, les participants ont recommandé de :

– Faire en sorte que le pays s’engage sur la voie du fédéralisme ;

– Mettre fin au bradage des minerais du Katanga et que toute spoliation des terres agricoles soit proscrite ;

– Arrêter toute spoliation et s’opposer tant interne qu’externe aux terres katangais ;

– Réserver prioritairement l’exploitation minière artisanale au peuple autochtone.

Aux Autorités politico-administratives du pays, ils ont demandé de :

– Mettre fin à toutes les milices constituées des partis politiques ;

– Prendre sans délai les édits pour la cartographie des terres agricoles coutumières ;

– Oeuvrer en vue de favoriser l’avènement rapide du fédéralisme en RDC ;

– Initier une loi qui devra aboutir à l’uniformisation nominale des toutes les provinces issues du déménagement du Katanga, en mettant en exergue la dénomination Katanga comme l’avait déjà suggéré les évêques membres de l’Assemblée épiscopales de la province ecclésiastique de Lubumbashi ;

– Créer les conditions de retour au pays et dans le katanga de soeurs et frères injustement traqués et contraint à l’exil ;

– Mettre fin au flux migratoires massifs opérés sans aucun respect de la dignité humaine, perturbant l’ordre social et public.

Par ailleurs, les participants à ces assises ont également recommandé la libération des Katangais arrêtés pour leurs opinions politiques. Ils ont appelé, de manière pressante, leurs soeurs et frères Bakata-Katanga et tout autre groupe armé de déposer les armes.

Signalons que la clôture de ce forum de six jour a connu la participation de plusieurs katangais, toutes tendances confondues, notamment les ministres en fonction, les anciens ministres, les sénateurs, les députés, les prélats catholiques, les chefs coutumiers et différentes associations de la population.

A la fin de la messe, le sénateur à vie, Joseph Kabila et le président du parti Ensemble pour la République, Moïse Katumbi, se sont lavés les mains ensemble, ce qui marque un nouveau départ, après 7 ans passés comme adversaires politiques. Sourire aux lèvres, les deux hommes politiques Kabila et Katumbi ont fait la paix en présence des participants, un moment fort d’échange sous les acclamations de l’assistance, acté attendu par les katangais pour l’effectivité de la paix, de l’unité et du développement du Katanga.

C’est sous le thème « Frères et sœurs un jour, frères et sœurs toujours » que les travaux du forum de l’unité et de la réconciliation des katangais se sont déroulés, grâce à l’initiative de Monseigneur Fulgence Muteba, Archevêque métropolitain de Lubumbashi.

Equipe de rédaction 

815 Views

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *