Les responsables militaires ougandais annoncent le retrait imminent de leurs troupes à l’Est de la RDC

L’annonce du retrait des troupes ougandaises sur le sol congolais s’est faite depuis la fin de l’année 2021, après une opération conjointe avec les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), menée contre les rebelles de l’Alliance des Forces Démocratiques Alliées (ADF).

Ce mardi 17 mai 2022, les responsables militaires ougandais ont annoncé le retrait de leurs troupes qui se fera dans une durée de deux semaines, sauf changement de dernière minute.

« L’opération shujaa cessera officiellement dans environ 2 semaines selon notre accord », a twitté Muhoozi Kainerugaba, le commandant des forces terrestres ougandaises, fils du Président Museveni.

Et d’ajouter :

« Cela devait durer 6 mois. A moins que je reçoive d’autres instructions de notre commandant en chef ou CDF (Chef des Forces de Défense), je retirerai toutes nos troupes de la RDC dans deux semaines », a-t-il précisé, tout en éclairant que l’opération Shujaa se poursuivra même pendant encore six mois si les deux présidents Museveni et Tshisekedi décident de le prolonger entant qu’autorités ultimes.

Cette d’information est confirmée par le ministre ougandais de la Défense, Vincent Ssempijja, qui a indiqué à l’AFP que l’accord bilatéral avec la RDC sur l’opération Shujaa se termine le 31 mai 2022, avant de préciser que leurs organes respectifs sont en consultation et évaluent la situation et toute coopération militaire future avec la RDC. Après le 31 mai dépendra de ce que les deux pays (…) auront réalisé dans l’opération.

Rappelons que 1.700 militaires de l’UPDF ont été déployés sur le territoire congolais le 1er décembre 2021, dans le cadre des opérations conjointes avec les FARDC, pour combattre les rebelles islamiques des ADF originaires de l’Ouganda.

Selon la Mission d’observation des nations unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO), c’est depuis plus d’une décennie que ce déploiement a constitué la plus grande intervention étrangère en RDC.

En mars dernier, les Etats-Unis ont placé les ADF parmi les groupes terroristes affiliés aux djihadistes de l’EI.

Equipe de rédaction

879 Views

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *